Vanina Escoubet

L’envie est née, petit à petit de se consacrer au beau, et à la mode.

À 19 ans, un voyage en mission humanitaire au Chili précipite tout, avec un véritable coup de foudre pour les tissus, les matières, les couleurs des indiens Mapuche.

À 20 ans, un BTS de stylisme et design textile à LISAA, quelques passages en bureaux de tendances, et des créations « cousues main » finissent de parfaire son éducation et ses convictions. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle crée sa marque.

En 2007, c’est sous le nom de Please Don’t que Vanina se lance. Comme pour s’échauffer, elle y aiguise sa patte sur des dentelles, des kimonos, rapportés de voyage, des couleurs et des matières puisées dans son quotidien…

Après un style, elle commence à se faire un nom, qui ne tardera pas à s’afficher en toutes lettres dans ce petit bout de quartier entre Montmartre et St-Georges, c’est là que que la marque Vanina Escoubet s’installe et se lance en 2010. Elle y décline ses best sous forme de blouses, tops et robes, à grands coups de mélanges de matières et d’imprimés, de détails féminins tout en finesse qui font la patte de la marque.

EnregistrerEnregistrer

Du Tissu au Vêtement…

Toute la création, la conception se fait dans notre atelier caché de Pigalle.
Nous sélectionnons nos matières en France et en Europe (Portugal).
Nous accordons une attention particulière au choix de nos fournisseurs,
tisseurs et tricoteurs, choisis pour leur savoir-faire et leur créativité
sans cesse renouvelés.

Les croquis de la collection naissent du choix des matières.
Nous reconduisons certains modèles depuis plusieurs saisons, et complétons
ce vestiaire de base par nos envies et le souffle du moment.

Le patronage et les essayages se font à l’atelier.
Nous reprenons, modifions, affinons, jusqu’à obtenir le tombé parfait.

Puis, nous passons à l’étape de la production à Lódz en Pologne.
C’est là que notre usine va commencer le travail de coupe, montage,
emballage et hop : livraison à Paris !

Updating…
  • Votre panier est vide.